Article rédigé par Siméon Calame, publié le 16 novembre 2021 sur Gault&Millau Channel. Aller vers l’article original.
Un ambitieux projet souhaite replacer les spécialités suisses au cœur du tourisme. Enquête et découvertes.

OBJECTIF AMBITIEUX. «Pas une seule fois les mots «gastronomie» ou «arts de la table» ne sont mentionnés dans le dernier rapport fédéral sur l’avenir du tourisme helvétique!» Josef Zisyadis est légèrement remonté contre l’inaction des autorités quant à l’avenir et au rôle du domaine de l’hôtellerie-restauration. Qu’à cela ne tienne! Pour inverser la vapeur, l’énergique directeur de la Fondation pour la promotion du goût a lancé les «Grands Sites du Goût». Késako? Une liste de lieux particulièrement reconnus pour leurs spécialités culinaires, dont l’objectif est de redonner un véritable élan à la gastronomie suisse. Plus qu’un simple recueil de sites gourmands, le projet présenté la semaine passée est une véritable vitrine à ciel ouvert sur la Suisse.

NEUF LIEUX LÉGENDAIRES ET GOURMANDS. Aujourd’hui au nombre de neuf, les «Grands Sites du Goût» sont appelés à être doublés à l’horizon 2023. On retrouve notamment le Valposchiavo (agriculture 100% bio, fromages, pâtes…), l’Ajoie (damassine, saucisse), le Lavaux (chasselas, vignes) ou encore l’Entremont (raclette). Alors, est-ce un énième coup marketing? Evidemment oui, «mais surtout, un projet rassembleur dans tout le pays, selon Josef Zisyadis. Couplé aux autres déjà en place comme la Semaine du Goût ou le Mérite culinaire, il aide à valoriser la gastronomie suisse.» Pour comprendre un peu plus la difficile tâche qui attend les protagonistes de ces projets, lisez notre enquête sur l’avenir du tourisme culinaire helvétique.

>> www.sites-du-gout.ch